fun888

Des investissements intelligents à petit budget

Un mythe courant sur l’investissement est qu’il faut un gros compte bancaire juste pour commencer. En réalité, le processus de constitution d’un portefeuille solide peut commencer avec quelques milliers, voire quelques centaines de dollars. Cette histoire offre des conseils spécifiques, organisés en fonction du montant dont vous pouvez disposer pour commencer vos investissements. Toutefois, il couvre tout d’abord certaines mesures intelligentes que les petits épargnants peuvent prendre pour lancer un programme d’épargne et d’investissement.

Stratégies de démarrage

Que vous envisagiez d’investir un peu ou beaucoup, dans des paris sûrs ou des jeux à haut risque, ces étapes devraient vous aider à mettre vos projets sur la bonne voie.

Automatiser l’épargne

L’assiduité à mettre de côté chaque mois un certain montant d’épargne de manière fiable sera récompensée à long terme. Si vous n’avez pas la volonté ou l’organisation nécessaires pour le faire seul, une aide technologique est disponible via diverses applications pour smartphones et ordinateurs. Les applications qui rendent l’épargne la moins pénible sont celles qui arrondissent simplement vos achats et autres transactions au dollar près et mettent de côté les « économies ». Les , et regroupent toutes les transactions effectuées avec vos cartes de crédit et/ou de débit et vous restituent l’argent dans des véhicules qui favorisent l’épargne.

Points clés à retenir

  • Mettez de côté un certain montant pour épargner régulièrement.
  • Renseignez-vous sur les applications d’épargne qui permettent d’arrondir vos achats et d’économiser la petite monnaie.
  • Remboursez d’abord vos dettes à taux d’intérêt élevé.
  • Profitez des plans de retraite.
  • Pensez au niveau de risque avec lequel vous êtes à l’aise et à son évolution dans le temps.
  • Faites de meilleurs choix au fur et à mesure de la croissance de votre portefeuille.
Acorns place l’argent dans l’un des nombreux portefeuilles d’ETF à faible coût ; ce sont de bons véhicules pour les petits épargnants, comme nous le verrons plus loin. Qapital ajoute la possibilité de transférer automatiquement l’argent, selon les règles que vous choisissez, sur un compte bancaire d’un partenaire assuré par la FDIC. Chime, qui est une banque en ligne ainsi qu’une application, propose, entre autres, un compte d’épargne qui met automatiquement de côté un pourcentage de chaque chèque de paie que vous déposez.  Si vous n’utilisez pas ces applications, renseignez-vous auprès de votre banque sur ses propres applications et sur les autres moyens de transférer automatiquement des fonds de comptes autres que des comptes d’épargne vers des comptes mieux adaptés à l’épargne et à l’investissement.

Traiter vos dettes

Avant de commencer à épargner, analysez ce qu’il vous en coûte de porter des dettes que vous avez déjà, et réfléchissez à la rapidité avec laquelle vous pourriez vous en acquitter. Après tout, les cartes de crédit à taux d’intérêt élevé peuvent porter des taux de 20 % ou plus, et certains prêts étudiants ont des taux d’intérêt supérieurs à 10 %. Ces taux éclipsent de loin les revenus annuels moyens de 7 % environ, si bien que le marché boursier américain a repris du poil de la bête au fil du temps. Si vous avez beaucoup de dettes à taux d’intérêt élevé, il est plus logique de rembourser au moins une partie de celles-ci avant de faire des investissements. Bien que vous ne puissiez pas prévoir le rendement exact de la plupart de vos investissements, vous pouvez être certain qu’une dette à taux d’intérêt de 20 % remboursée un an à l’avance est aussi bonne qu’un rendement de 20 % sur votre argent.

Cotisez toujours suffisamment à votre 401(k) pour avoir droit à la cotisation de contrepartie de votre employeur – c’est de l’argent gratuit.

Envisagez votre retraite

Un des principaux objectifs de l’épargne et de l’investissement, même à un âge précoce, devrait être de vous aider à vous assurer que vous avez suffisamment d’argent après avoir cessé de travailler. L’une des priorités de votre planification devrait être de profiter pleinement des incitations que les gouvernements et les employeurs font miroiter pour encourager la sécurité de la retraite. Si votre entreprise propose un plan de retraite 401(k), ne le négligez pas. C’est doublement le cas si votre entreprise verse une contribution équivalente à une partie ou à la totalité de votre cotisation au plan. Par exemple, si vous avez un revenu de 50 000 $ et que vous versez 3 000 $, soit 6 % de votre revenu, à votre régime 401(k), votre employeur pourrait verser une cotisation supplémentaire de 3 000 $. Un employeur moins généreux pourrait contribuer jusqu’à 3 % seulement, ce qui ajouterait 1 500 $ à votre contribution de 3 000 $. Vous voudrez toujours investir suffisamment pour obtenir le montant total de la cotisation de contrepartie de votre employeur. Ne pas le faire, c’est essentiellement jeter de l’argent par les fenêtres.

Notamment, les 401(k)s et certains autres véhicules de retraite sont également des investissements puissants en raison de leur traitement fiscal favorable. Nombre d’entre eux vous permettent de cotiser avec des dollars avant impôts, ce qui réduit votre charge fiscale l’année où vous cotisez. Avec d’autres, comme les 401(k)s et les IRA de Roth, vous cotisez avec un revenu après impôt mais retirez les fonds sans impôt, ce qui peut réduire votre charge fiscale l’année du retrait. Et n’oubliez pas que si votre argent a fructifié pendant de nombreuses années, il y aura beaucoup plus que ce que vous avez cotisé à l’origine, de sorte que ces retraits non imposables en vaudront la peine.

Dans les deux cas de figure, les revenus de vos placements s’accumulent en franchise d’impôt sur le compte. Même si votre employeur n’offre pas de contrepartie sur vos cotisations 401(k), un plan reste une bonne affaire.

Investissez votre remboursement d’impôts

Si vous avez du mal à économiser de l’argent tout au long de l’année, envisagez de mettre de côté une partie ou la totalité de votre remboursement d’impôt pour commencer à investir. C’est l’un des rares moments de l’année où vous avez des chances d’obtenir une manne sur laquelle vous ne comptiez pas encore.

Quel que soit le type de produit dans lequel vous investissez, il est essentiel que vous compreniez (et fassiez de votre mieux pour minimiser) les frais qui y sont associés.

Recommandations par montant d’investissement

Avant les détails, quelques points généraux méritent d’être soulignés. Quelle que soit votre valeur nette, il est important de minimiser vos frais d’investissement, que ce soit sur un compte chèque, un fonds commun de placement ou tout autre produit financier. C’est surtout le cas lorsque vous investissez sur un budget, car les frais fixes prendront une plus grande part de votre épargne. Des frais annuels de 100 dollars sur un compte d’un million de dollars sont insignifiants, mais des frais de 100 dollars sur un compte de 5 000 dollars représentent un lourd tribut financier. Si vous investissez en fonction d’un budget, choisissez avec soin les coûts liés à l’utilisation de votre argent. Vous devrez également mettre en balance le rendement probable de vos investissements avec le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre et qui est adapté à votre âge. En général, votre portefeuille devrait devenir de moins en moins risqué à mesure que vous approchez de la retraite.

Comment investir 500 dollars

Cela peut sembler peu, mais 500 dollars peuvent aller plus loin que ce que vous pourriez penser en démarrant un portefeuille d’investissement. Si vous préférez jouer la sécurité, placez votre somme dans un certificat de dépôt (CD) d’une banque ou d’un autre prêteur ou utilisez-la pour acheter des bons du Trésor à court terme, qui peuvent être achetés par l’intermédiaire d’un courtier en ligne. Le potentiel de croissance des deux options est limité, mais les risques sont pratiquement nuls. C’est un moyen de gagner un peu d’argent jusqu’à ce que votre pécule croisse au point de pouvoir bénéficier d’autres options. Pour ceux qui sont à l’aise avec un peu plus de risques, de nombreux choix sont disponibles, même pour les petits investisseurs, qui promettent des rendements plus élevés que les CD ou les bons du Trésor. L’un d’eux est un plan de réinvestissement des dividendes (DRIP). Vous achetez des actions, et vos dividendes sont automatiquement utilisés pour acheter des actions supplémentaires ou même des fractions d’actions. C’est un excellent choix pour les petits investisseurs, car les actions sont achetées avec une remise et sans payer de commission de vente à un courtier. L’achat d’une seule action d’une société vous permettra de démarrer. Une autre option pour commencer à petite échelle est un fonds négocié en bourse (ETF), dont la plupart ne requièrent aucun investissement minimum. Contrairement à la plupart des fonds communs de placement, les ETF se caractérisent généralement par une structure de gestion passive, ce qui se traduit par des coûts permanents moins élevés. Toutefois, parmi les autres inconvénients des ETF, vous devez payer des frais sur leurs transactions. Pour réduire ces frais, envisagez de faire appel à un courtier à escompte qui ne prélève pas de commission ou prévoyez d’investir moins souvent, en investissant peut-être des montants plus importants tous les trimestres plutôt que de faire de petits achats mensuels. Au sommet du continuum des risques, il y a l’investissement dans le prêt entre pairs. Les Crowdfunders mettent les investisseurs en contact avec l’argent à prêter et les entrepreneurs qui essaient de financer de nouvelles entreprises. Lorsque les prêts sont remboursés, les investisseurs reçoivent une part des intérêts proportionnelle au montant qu’ils ont investi. Certaines plateformes de crowdfunding ont des minimums élevés pour ouvrir un compte, comme celui du Lending Club à 1 000 $, mais vous pouvez commencer avec d’autres, comme Prosper, pour seulement 25 $.

Le crowdfunding offre un risque élevé, car de nombreuses nouvelles entreprises échouent, mais aussi la perspective de gains plus élevés. En général, les rendements annuels se situent entre 5 et 8 %, mais ils peuvent atteindre 30 % ou plus pour les investisseurs qui sont prêts à prendre un gros risque ou qui ont simplement la chance de soutenir un nouvel arrivant particulièrement rentable.

Comment investir 1 000 dollars

Si vous épargnez pour la retraite ou pour l’achat d’une maison dans quelques années, vous pourriez rechercher un fonds à faible coût et à date cible, avec un investissement minimum relativement faible, généralement de 1 000 dollars environ. Avec ce type de fonds, vous choisissez la date cible. Les investissements dans le fonds sont automatiquement ajustés au fil du temps, la combinaison globale passant de plus risquée à plus sûre à mesure que votre date cible se rapproche. Pourquoi est-ce important ? Quand on commence, on a le temps. Vous pouvez faire des investissements plus risqués qui pourraient vous rapporter plus. Cependant, à l’approche de la date prévue, surtout si c’est votre date de retraite, vous voulez vous protéger contre les pertes soudaines qui peuvent faire dérailler vos projets. Avec ces 1 000 dollars, vous pouvez également envisager d’acheter des actions individuelles, qui présentent un risque plus élevé mais peuvent générer des rendements supérieurs. Investir dans des actions individuelles qui rapportent des dividendes est une stratégie intelligente. Vous aurez la possibilité de recevoir les dividendes sous forme de versements en espèces ou de les réinvestir dans des actions supplémentaires.

Comment investir 3 000 dollars

Ce niveau d’investissement permet d’accéder à des options supplémentaires, notamment à un plus grand nombre de fonds communs de placement. Si certains fonds exigent un investissement minimum de 1 000 dollars ou moins, une somme plus importante est plus courante, comme les 3 000 dollars exigés par Vanguard pour la plupart de ses fonds. Parmi les nombreux types de fonds, pensez d’abord à un fonds indiciel, un type de fonds commun de placement qui suit un indice de marché spécifique, tel que le Standard & Poor 500 ou le Dow Jones Industrials, et qui offre des frais relativement faibles. Comme les ETF, les fonds indiciels sont gérés de manière passive, ce qui signifie un ratio de dépenses plus faible, qui à son tour modère les frais. L’objectif d’un fonds indiciel est d’égaler au moins la performance de l’indice. Il vous donne également une large exposition à un certain nombre de classes d’actifs.

Comment investir 5 000 dollars

Les possibilités s’élargissent au niveau des 5 000 dollars, y compris un plus grand nombre d’options pour investir dans l’immobilier. Si 5 000 dollars ne suffisent pas pour acheter un bien immobilier, ni même pour verser un acompte, ils suffisent pour obtenir une participation dans l’immobilier de plusieurs autres manières. La première consiste à investir dans une société de placement immobilier (REIT). Il s’agit d’une société qui possède un groupe de biens immobiliers ou d’hypothèques qui produisent un flux continu de revenus. En tant qu’investisseur REIT, vous avez droit à une part des revenus générés par les propriétés sous-jacentes. Les REIT sont tenus par la loi de verser chaque année 90 % de leurs revenus aux investisseurs sous forme de dividendes. Les REIT peuvent être négociées ou non, ces dernières étant assorties de frais initiaux beaucoup plus élevés.  Le crowdfunding immobilier est une deuxième option. Les plateformes de crowdfunding immobilier sont désormais autorisées à accepter des investissements d’investisseurs accrédités et non accrédités. De nombreuses plateformes fixent à 5 000 dollars l’investissement minimum pour accéder à des transactions immobilières privées. Les investisseurs peuvent également choisir entre des investissements en dette et en capital dans des propriétés commerciales et résidentielles, en fonction de la plate-forme. Les rendements des investissements par emprunt varient de 8 à 12 % par an. Les investissements en actions peuvent avoir des rendements plus élevés si la valeur de la propriété augmente. N’oubliez pas que ce type d’investissement peut comporter plus de risques que les investissements plus traditionnels.

Investir peut devenir compliqué, mais les bases sont simples. Maximisez le montant que vous épargnez et les cotisations de votre employeur. Réduisez au minimum les impôts et les frais. Faites des choix judicieux avec vos ressources limitées. Cela dit, la constitution d’un portefeuille peut également soulever des questions complexes comme la meilleure façon d’équilibrer le risque de certains investissements par rapport à leur rendement potentiel. Envisagez d’obtenir de l’aide. Étant donné la technologie et la concurrence féroce pour vos investissements, les ressources disponibles sont plus nombreuses que jamais. Parmi ces options, on trouve les robo-conseillers, les assistants virtuels qui peuvent vous aider à créer un portefeuille équilibré à bas prix, et les conseillers financiers à honoraires uniquement, qui ne dépendent pas des revenus provenant des commissions sur les produits qu’ils vous vendent. Le plus difficile dans l’investissement est de commencer, mais plus vite vous le faites, plus vous devez gagner de l’argent. C’est aussi simple que cela.
Retour haut de page 12bet link m88vin fun88k 8xbet gg mu88 bet