fun888

Comment valoriser les entreprises privées

La détermination de la valeur marchande d’une société cotée en bourse peut se faire en multipliant le prix de son action par le nombre d’actions en circulation. C’est assez facile. Mais pour les sociétés privées, la procédure n’est pas aussi simple ni aussi transparente. Les entreprises privées ne publient pas leurs résultats financiers et, comme aucune action n’est cotée en bourse, il est souvent difficile de déterminer la valeur de l’entreprise. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur les entreprises privées et sur la manière dont elles sont évaluées.

Points clés à retenir

  • Il est beaucoup plus facile de déterminer la valeur des entreprises publiques que celle des entreprises privées qui ne mettent pas leurs finances à la disposition du public.
  • Vous pouvez utiliser l’approche d’analyse des entreprises comparables, qui consiste à rechercher des entreprises publiques similaires.
  • À partir des résultats des concurrents publics les plus proches d’une entreprise privée, vous pouvez déterminer sa valeur en utilisant le multiple de la BIDTA ou de la valeur d’entreprise.
  • La méthode des flux de trésorerie actualisés nécessite d’estimer la croissance des revenus de l’entreprise cible en faisant la moyenne des taux de croissance des revenus d’entreprises similaires.
  • Tous les calculs sont basés sur des hypothèses et des estimations, et peuvent ne pas être exacts.

Pourquoi valoriser les entreprises privées ?

L’évaluation est une partie importante des affaires, pour les entreprises elles-mêmes, mais aussi pour les investisseurs. Pour les entreprises, les évaluations peuvent aider à mesurer leurs progrès et leur réussite, et à suivre leurs performances sur le marché par rapport à d’autres. Les investisseurs peuvent utiliser les évaluations pour déterminer la valeur des investissements potentiels. Pour ce faire, ils peuvent utiliser les données et les informations rendues publiques par une entreprise. Quelle que soit la personne à laquelle s’adresse l’évaluation, celle-ci décrit essentiellement la valeur de l’entreprise. Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, la détermination de la valeur d’une société publique est relativement plus simple que celle des sociétés privées. Cela est dû à la quantité de données et d’informations mises à disposition par les entreprises publiques.

Propriété privée contre propriété publique

La différence la plus évidente entre les sociétés privées et les sociétés cotées en bourse est que les sociétés publiques ont vendu au moins une partie de leur propriété lors d’une première offre publique de vente (IPO). Une introduction en bourse donne aux actionnaires extérieurs la possibilité d’acquérir une participation dans l’entreprise ou des actions sous forme de titres. Une fois l’entreprise introduite en bourse, les actions sont ensuite vendues sur le marché secondaire à l’ensemble des investisseurs.  La propriété des entreprises privées, en revanche, reste entre les mains de quelques actionnaires choisis. La liste des propriétaires comprend généralement les fondateurs des entreprises, les membres de la famille dans le cas d’une entreprise familiale, ainsi que les investisseurs initiaux tels que les investisseurs providentiels ou les sociétés de capital-risque. Les entreprises privées n’ont pas les mêmes exigences que les entreprises publiques en matière de normes comptables. Il est donc plus facile d’établir des rapports que si l’entreprise était cotée en bourse. 2:11

Rapports privés ou publics

Les entreprises publiques doivent respecter les normes de comptabilité et de présentation des comptes. Ces normes – établies par la Securities and Exchange Commission (SEC) – comprennent la communication de nombreux documents aux actionnaires, notamment les rapports annuels et trimestriels sur les bénéfices et les avis d’opérations d’initiés.  Les entreprises privées ne sont pas liées par des réglementations aussi strictes. Cela leur permet de mener leurs activités sans avoir à se préoccuper autant de la politique de la SEC et de la perception des actionnaires publics. L’absence d’exigences strictes en matière de rapports est l’une des principales raisons pour lesquelles les sociétés privées restent privées. 

Mobilisation de capitaux

Marché public

Le plus grand avantage de l’introduction en bourse est la possibilité d’accéder aux marchés financiers publics pour obtenir des capitaux en émettant des actions ou des obligations d’entreprise. L’accès à ces capitaux peut permettre aux entreprises publiques de lever des fonds pour entreprendre de nouveaux projets ou développer leur activité.

Détenir des capitaux privés

Bien que les entreprises privées ne soient généralement pas accessibles à l’investisseur moyen, il arrive que des entreprises privées aient besoin de lever des capitaux. Elles peuvent donc avoir besoin de vendre une partie de leur participation dans l’entreprise. Par exemple, les entreprises privées peuvent choisir d’offrir à leurs employés la possibilité d’acheter des actions de l’entreprise à titre de compensation en mettant des actions à leur disposition. Les entreprises privées peuvent également rechercher des capitaux auprès de fonds de placement privés et de capital-risque. Dans ce cas, les personnes qui investissent dans une entreprise privée doivent être en mesure d’estimer la valeur de l’entreprise avant de prendre une décision d’investissement. Dans la section suivante, nous allons explorer certaines des méthodes d’évaluation des entreprises privées utilisées par les investisseurs.

Évaluation comparable des entreprises

La façon la plus courante d’estimer la valeur d’une entreprise privée est d’utiliser l’analyse des entreprises comparables (ACC). Cette approche consiste à rechercher les entreprises cotées en bourse qui ressemblent le plus à l’entreprise privée ou à l’entreprise cible. Le processus comprend la recherche d’entreprises du même secteur, idéalement un concurrent direct, de taille, d’âge et de taux de croissance similaires. Généralement, plusieurs entreprises du secteur sont identifiées, qui sont similaires à l’entreprise cible. Une fois qu’un groupe industriel est établi, des moyennes de leurs évaluations ou des multiples peuvent être calculés pour donner une idée de la place de l’entreprise privée dans son secteur. Par exemple, si nous essayons d’évaluer une participation au capital d’un détaillant de vêtements de taille moyenne, nous chercherons des sociétés publiques de taille et de stature similaires à celles de l’entreprise cible. Une fois le groupe de pairs établi, nous calculerions les moyennes du secteur, y compris les marges d’exploitation, le flux de trésorerie disponible et les ventes au pied carré – une mesure importante des ventes au détail.

Indicateurs d’évaluation des fonds de placement privés

Il faut également recueillir des données sur l’évaluation des actions, notamment le ratio cours/bénéfices, le ratio cours/ventes, le ratio cours/valeur comptable et le ratio cours/flux de trésorerie disponible. Le multiple EBIDTA peut aider à trouver la valeur d’entreprise (EV) de l’entreprise cible – c’est pourquoi on l’appelle aussi le multiple de la valeur d’entreprise. C’est pourquoi on l’appelle aussi le multiple de la valeur de l’entreprise. Il permet une évaluation beaucoup plus précise car il inclut la dette dans le calcul de la valeur. Le multiple d’entreprise est calculé en divisant la valeur de l’entreprise par le bénéfice de l’entreprise avant impôts, intérêts et amortissements (EBIDTA). La valeur d’entreprise de l’entreprise est la somme de sa capitalisation boursière, de la valeur de sa dette (intérêts minoritaires, actions privilégiées soustraites de sa trésorerie et de ses équivalents de trésorerie). Si l’entreprise cible opère dans un secteur qui a connu des acquisitions, des fusions d’entreprises ou des introductions en bourse récentes, nous pouvons utiliser les informations financières issues de ces transactions pour calculer une évaluation. Étant donné que les banquiers d’affaires et les équipes de financement des entreprises ont déjà déterminé la valeur des concurrents les plus proches de la cible, nous pouvons utiliser leurs conclusions pour analyser les entreprises ayant une part de marché comparable afin d’obtenir une estimation de l’évaluation de l’entreprise cible. Bien qu’il n’y ait pas deux entreprises identiques, en consolidant et en faisant la moyenne des données provenant de l’analyse des entreprises comparables, nous pouvons déterminer comment l’entreprise cible se compare au groupe de pairs cotés en bourse. À partir de là, nous sommes mieux à même d’estimer la valeur de l’entreprise cible.

Estimation des flux de trésorerie actualisés

La méthode de l’actualisation des flux de trésorerie pour évaluer une entreprise privée, l’actualisation des flux de trésorerie d’entreprises similaires dans le groupe de pairs est calculée et appliquée à l’entreprise cible. La première étape consiste à estimer la croissance du chiffre d’affaires de l’entreprise cible en calculant la moyenne des taux de croissance du chiffre d’affaires des entreprises du groupe de pairs.

Cela peut souvent représenter un défi pour les entreprises privées en raison de l’étape du cycle de vie de l’entreprise et des méthodes de comptabilité de la direction. Comme les entreprises privées ne sont pas soumises aux mêmes normes comptables strictes que les entreprises publiques, les états comptables des entreprises privées diffèrent souvent de manière significative et peuvent inclure certaines dépenses personnelles en plus des dépenses professionnelles – ce qui n’est pas rare dans les petites entreprises familiales – ainsi que les salaires des propriétaires, qui incluront également le paiement de dividendes à la propriété. Une fois les recettes estimées, nous pouvons estimer les changements attendus en matière de frais de fonctionnement, d’impôts et de fonds de roulement. Le cash-flow libre peut alors être calculé. Cela permet de connaître les liquidités d’exploitation restantes après déduction des dépenses d’investissement. Le cash-flow libre est généralement utilisé par les investisseurs pour déterminer la quantité d’argent disponible à restituer aux actionnaires, par exemple sous forme de dividendes.

Calculer le bêta pour les entreprises privées

L’étape suivante consisterait à calculer le bêta moyen du groupe de pairs, les taux d’imposition et les ratios dettes/fonds propres (D/E). Enfin, il faut calculer le coût moyen pondéré du capital (WACC). Le WACC calcule le coût moyen du capital, qu’il soit financé par la dette ou par les capitaux propres. Le coût des capitaux propres peut être estimé à l’aide du modèle d’évaluation des actifs financiers (CAPM). Le coût de la dette sera souvent déterminé en examinant l’historique de crédit de la cible pour déterminer les taux d’intérêt appliqués à l’entreprise. Les détails de la structure du capital, y compris les pondérations de la dette et des capitaux propres, ainsi que le coût du capital du groupe de pairs doivent également être pris en compte dans les calculs du CMPC.

Déterminer la structure du capital

Bien qu’il puisse être difficile de déterminer la structure du capital de la cible, les moyennes du secteur peuvent faciliter les calculs. Toutefois, il est probable que les coûts des capitaux propres et de la dette pour l’entreprise privée seront plus élevés que ceux de ses homologues cotés en bourse, de sorte que de légers ajustements peuvent être nécessaires à la structure moyenne de l’entreprise pour tenir compte de ces coûts gonflés. Souvent, une prime est ajoutée au coût des capitaux propres pour une entreprise privée afin de compenser le manque de liquidité dans la détention d’une participation au capital de l’entreprise. Une fois que la structure du capital appropriée a été estimée, le WACC peut être calculé. Le WACC fournit le taux d’actualisation pour l’entreprise cible de sorte qu’en actualisant les flux de trésorerie estimés de l’entreprise cible, nous pouvons établir une juste valeur de l’entreprise privée. La prime d’illiquidité, comme mentionné précédemment, peut également être ajoutée au taux d’actualisation pour compenser l’investissement privé des investisseurs potentiels.

Les évaluations des sociétés privées peuvent ne pas être exactes car elles reposent sur des hypothèses et des estimations.

Problèmes liés à l’évaluation des entreprises privées

S’il existe des moyens valables de valoriser les entreprises privées, ce n’est pas une science exacte. C’est parce que ces calculs sont simplement basés sur une série d’hypothèses et d’estimations. En outre, certains événements ponctuels peuvent affecter une entreprise comparable, ce qui peut influencer l’évaluation d’une société privée. Ce genre de circonstances est souvent difficile à prendre en compte et nécessite généralement une plus grande fiabilité. Les évaluations des sociétés publiques, en revanche, ont tendance à être beaucoup plus concrètes car leurs valeurs sont basées sur des données réelles.

Comme vous pouvez le voir, l’évaluation d’une entreprise privée est pleine d’hypothèses, d’estimations au mieux et de moyennes du secteur. En raison du manque de transparence des sociétés privées, il est difficile d’attribuer une valeur fiable à ces entreprises. Il existe plusieurs autres méthodes qui sont utilisées dans le secteur du capital-investissement et par les équipes de conseillers en financement des entreprises pour déterminer l’évaluation des sociétés privées.
Retour haut de page 12bet link m88vin fun88k 8xbet gg mu88 bet